Mathilde Hiesse

Stéréotypie
Étude d’une obsession au service d’une recherche poétique

C’est une histoire de formes simples, abstraites;
de dessins invisibles et de sculpture graphique,
d’un geste élémentaire, pratiqué en exutoire,
de vide, de plein, de lumière et de transparence,
d’un infime mouvement dans un temps sensible.

C’est une stéréotypie « figurante » démantelée par glissements sémantiques, mettant à nu des formes.
Palimpseste, c’est un jeu de mot, tantôt couvrant, tantôt découvert.
Comme un « soleil noir », des opposés se frottent, s’ouvrent sur un jeu poétique.
L’image se perd, disparaît, se dissimule par soustraction; se cherche et resurgit, à l’inverse, dans un mouvement d’entropie.
Entre tekhnè et praxis, ce projet se construit autant qu’il s’épuise ; mène le geste à la dérive.
Derrière l’image, qu’y a t-il de caché, qu’est-il montré ? Comment re-présenter ce qui ne se peut voir ?
Une recherche entre optique et haptique, qui crée, au delà de la surface d’inscription, les strates d’un espace imaginaire.

hiesse.org / mathilde.hiesse.syntone.org